« La créativité est contagieuse, faites-la tourner ! » Albert Einstein

Créativité

La créativité n’est pas, comme beaucoup l’imaginent, une pratique déstructurée, un lâchage débridé ou un délire déconnecté des réalités. La créativité est un outil puissant  et sérieux qui s’accompagne d’une démarche structurée, pratiquée cependant dans une ambiance ouverte, détendue et décalée, qui permet d’aboutir de manière collaborative à des résultats opérationnels.

Contexte de l’intervention d’Ixiade

C’est dans ce cadre que l’équipe Ixiade intervient auprès de ses clients pour faire découvrir un ensemble d’outils de la créativité (plus spécifiquement de la méthodologie CPS (Creative Problem Solving)) afin de sensibiliser ceux-ci à l’utilisation de la créativité pour aider à la décision.

Déroulé d’un travail créatif

Une fois élaborée une vision partagée par l’ensemble des participants, nous travaillons sur des défis avec plusieurs groupes pendant une demi-journée ou une journée. Celle-ci est découpée en deux temps : le décollage et l’atterrissage

La phase de décollage :

Appelée « Divergence » en créativité, cette phase consiste à produire un maximum d’amorces d’idées en lien avec le défi proposé. 

Pour ce faire, nous animons plusieurs temps :

  • Imprégnation : il s’agit de s’imprégner des thèmes de travail par un exercice dit de « chauffe créative » durant lequel les participants expriment leurs évocations spontanées à la lecture du thème.
  • Génération d’« étincelles d’idées » : grâce à un ensemble de stimuli – des mots et des images à fort pouvoir d’évocation – les participants organisés en sous-groupes produisent un grand nombre d’« étincelles d’idées ». Ces amorces d’idées de solutions en lien avec les défis constituent le livrable de ce premier atelier.

La phase d’atterrissage :  

Appelée « Convergence » en créativité, cette phase consiste à cheminer vers des concepts de solutions en capitalisant sur les amorces d’idées produites en amont.

Pour ce faire, nous animons plusieurs temps :

  • Évaluation et classement : les « étincelles d’idées » produites précédemment sont évaluées et sélectionnées tout en évitant de perdre les idées les plus audacieuses et les plus originales. Les participants utilisent une « valise à idée », permettant de réaliser ce travail d’appropriation, d’évaluation et de classement de manière simple, rapide et ludique.
  • Transformation des « étincelles d’idées » en solutions : les participants réunis en sous-groupes échangent alors de manière collaborative afin de faire émerger des concepts opérationnels. Ils ont le loisir d’utiliser la « nappe créative », issue d’un travail de développement interne à Ixiade.

Et pour en savoir un peu plus :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Archives

Articles les plus populaires